Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bienvenu sur le blog de Nord Charente ULM, le blog des passionnés d'aviation et plus particulièrement des ULM. Venez nous rejoindre et découvrir la passion du vol.

Le blog de Nord Charente ULM

Bienvenu sur le blog de Nord Charente ULM, le blog des passionnés d'aviation et plus particulièrement des ULM. Venez nous rejoindre et découvrir la passion du vol.

Un successeur pour le Dauphin

com
La famille des hélicoptères Dauphin d’Eurocopter aura une succession dès 2016 puis en 2020, quand une deuxième version apportera un poste de pilotage futuriste. On savait qu’Eurocopter y travaillait. Cette fois, c’est officiel : le remplacement de la famille des hélicoptères Dauphin est lancé. Pour l’instant, seul le nom de code X4 permet de désigner celui qui succèdera aux AS365 et EC155, dans la catégorie des bimoteurs de 4 à 5 tonnes. Lutz Bertling, pdg d’Eurocopter, explique que deux versions apparaîtront successivement. Cette façon de faire inhabituelle permet d’arriver au plus vite sur le marché, où la concurrence est en train de renouveler son offre, et de proposer des innovations technologiques majeures. La première version, en 2016, se fondera sur des technologies déjà testées aujourd’hui. La seconde, en 2020, mettra en œuvre des avancées qui en sont encore à l’étude de faisabilité. Elle changera radicalement la manière de piloter un hélicoptère, affirme Lutz Bertling. De fait, les premières images disponibles montrent un affichage sur le pare-brise et deux mini-manches, entre autres nouveautés. Le X4 devrait être le premier hélicoptère civil (si l’on excepte un modèle russe peu diffusé) doté de commandes de vol électriques (CDVE). Le systémier Sagem prépare probablement ces CDVE pour la deuxième mouture du X4, en 2020. Lutz Bertling reconnaît que des obstacles demeurent : le poids et le coût des CDVE. Le poids est un problème si tout le système, y compris les actionneurs des gouvernes, est « électrifié ». Quant au coût des CDVE, il est désormais abordable, estime le pdg. Mais reste supérieur à celui des commandes classiques. Il reste quelques années à Sagem pour relever ces défis. De son côté, Turbomeca a lancé le développement du moteur TM800, dans la catégorie des 800 kW (1.100 ch). Les essais partiels débuteront dès cette année. Le motoriste de Pau promet de réduire la consommation de 20 %. L’équipe X4, constituée notamment d’Eurocopter, Safran (Turbomeca et Sagem), Thales et Daher, recevra une aide substantielle du gouvernement français. Ce sera via le dispositif des « investissements d’avenir ». Somme attendue : 250 millions d’euro, sous forme de prêts. Thierry Dubois (http://www.aerobuzz.fr)
Print
Repost

Commenter cet article